top of page

Untitled

Pour expliquer comment fonctionne une psychothérapie à un(e) adolescent(e), j'ai l'habitude d'utiliser la métaphore suivante : "— Tes problèmes représentent une sorte de montagne ; moi, je suis guide de montagne ; je ne dispose que de chaussures de marche et d'un bâton, je n'ai pas un hélicoptère pour t'amener directement au sommet. Je ne suis pas non plus alpiniste et nous ne pouvons pas l’escalader ensemble aussi vite que possible ; mon travail consiste à trouver des sentiers qui contournent les obstacles et rendent l'ascension possible, à ta mesure. Il va donc falloir que tu me fasses confiance, au moins un minimum, et que tu te montres patient(e) ; tu auras envie, à certains endroits, de t’arrêter pour cueillir des fleurs plutôt que de me suivre, tu refuseras certains chemins parce que tu craindras le vide, surtout, tu trouveras que nous n’allons pas assez vite. Mais si tu acceptes de me suivre, petit à petit c'est toi qui vas découvrir ta propre montagne". 

Il s’agit d’illustrer de manière claire et imagée les défis et l'engagement nécessaires dans un parcours thérapeutique, pour aider l'adolescent(e) à visualiser ses problèmes comme étant à la fois grands et surmontables.

Se décrire comme un guide de montagne, met en évidence le rôle du thérapeute en termes de soutien et d'orientation, sans prendre le contrôle total du parcours de l'adolescent(e). L'absence d'hélicoptère et de possibilités d’escalade et, par conséquent, la nécessité de trouver des sentiers symbolisent l'approche progressive et personnalisée de la thérapie. Cela met en lumière l'idée que la progression prend du temps et nécessite de la patience. Enfin, la métaphore prépare l'adolescent(e) aux moments difficiles, comme la peur ou la résistance, en les normalisant comme partie intégrante du voyage.


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Untitled

留言


bottom of page